L'éditeur Konami mise presque tout sur les NFT et le metaverse

Atirano.com
0

 


Au cours des dernières années, Konami n'a pas été très actif dans la production de jeux vidéo à destination de nos consoles et PC. Hélas, la firme nippone ne compte pas changer sa stratégie tout de suite…

Les principaux acteurs de l'industrie du jeu vidéo font preuve de discrétion lorsqu'il s'agit d'évoquer les NFT. En décembre 2021, Ubisoft s'y était essayé, sans grand succès, et avait provoqué la polémique. Pourtant, certains éditeurs ne comptent pas abandonner, et Konami figure parmi les mieux placés. L'entreprise japonaise à l'origine de licences majeures comme Metal Gear Solid, Castlevania et Silent Hill souhaite embrasser le Web3.

Le succès au rendez-vous ?
Dans un communiqué récent, Konami a exprimé sa volonté de recruter « un large éventail de talents dans la construction de systèmes et le développement de services afin de fournir de nouvelles expériences dans le Web3 et le métaverse ». En outre, l'éditeur compte lancer un service inédit via lequel les joueurs peuvent échanger des NFT dans certains jeux et par le biais d'une plateforme de distribution qui utilise la blockchain.

Rappelons que Konami n'en est pas à son coup d'essai. En effet, la vente des premiers NFT Castlevania a rapporté environ 160 000 dollars à l'éditeur en début d'année. Un succès qui pousse l'entreprise à investir dans ce secteur.

Enregistrer un commentaire

0Commentaires

Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(2)

Notre site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vérifie maintenant * A noter, Ce Site est Programmé en FRANCAIS.
Accept !
To Top